Travail indépendant : entre désir d’autonomie et résignation ?


De plus en plus d'intérêt pour le travail indépendant, mais le salariat demeure la règle.

Sur deux ans, le nombre de recherches sur Indeed.fr pour des postes d’indépendant a connu une hausse croissante. En particulier, on observe un pic de saisonnalité en septembre, mois au cours duquel de plus en plus de chercheurs d’emploi s’intéressent au « freelancing ». Faut-il y voir la conséquence d’une précarisation d’une main d’oeuvre qui aurait renoncé à pouvoir décrocher un CDI, ou au contraire une volonté d’indépendance facilitée par le développement de l’économie numérique (Uber, Deliveroo et autres) ?

Si l’intérêt des chercheurs d’emploi sur Indeed.fr pour le « freelancing » augmente chaque année, il ne s’est pas encore matérialisé dans les données officielles. En effet, la part de la main d’oeuvre sans contrat de travail oscille pour l’instant autour de 11 %, alors qu’il était autour de 20 % en 1970. La France, comme l’Allemagne, reste par ailleurs en dessous de la moyenne de la zone euro (15,3 % d’emploi non salarié en 2016), contrairement à l’Italie (23,9 %).

Retour en haut de page

S'inscrire à Indeed Hiring Lab France

Suivre nos actualités