Coronavirus

Les recherches sur Indeed.fr au 6 juin : l’intérim de plus en plus recherché


Les chercheurs d’emploi reviennent plus franchement sur le marché du travail, leur intérêt pour l’intérim est à un plus haut depuis le début de l’année.

Points clés :

  • Les recherches concernant les emplois de la restauration sont à l’honneur cette semaine, dans le sillage de la réouverture des restaurants.
  • Les mots clés les plus utilisés lors de la pandémie (et notamment le télétravail) refluent. 
  • Beaucoup de secteurs ayant suscité l’engouement à l’annonce du confinement,  comme l’agriculture ou la grande distribution, poursuivent également leur reflux.

Le choc du coronavirus sur le marché du travail français a entraîné des pertes d’emploi, mais aussi un ralentissement marqué des nouvelles offres d’emploi, comme nous le soulignons lors de nos publications régulières. Dans cet environnement difficile, les habitudes de recherche ont changé, mais certains ont tout de même cherché à répondre à la demande sur le marché du travail. L’examen des termes de recherche dont la popularité a augmenté le plus rapidement donne un aperçu des types de postes sur lesquels les chercheurs d’emploi ont concentré leurs efforts et nous renseigne sur l’état du marché du travail.

Une reprise des recherches de court terme

La recherche d’emploi qui a connu l’augmentation la plus rapide sur Indeed au cours des deux semaines qui se sont écoulées jusqu’au samedi 30 mai a été celle concernant les serveurs et serveuses. De nombreux autres mots clés liés à la restauration progressent fortement alors que les restaurants ont partiellement réouvert sur la semaine considérée. Les emplois de court terme continuent d’être très convoités, signe que les chercheurs d’emploi reviennent petit à petit sur le marché du travail.

Les séquelles de la crise

Certaines recherches emblématiques du confinement refluent, même si elles restent à un niveau élevé. Ainsi le mot-clé « agricole », très populaire immédiatement après l’appel du ministère de l’agriculture visant à inciter les Français à remplacer les saisonniers absents pour cause de fermeture des frontières, est-il rapidement retombé après le pic de fin mars. Il reste toutefois près de deux fois plus fréquemment tapé qu’avant la crise. 

Le télétravail continue lui de susciter l’intérêt des candidats potentiels : il est près de trois fois plus fréquent qu’au 1er février mais poursuit son reflux. Le mot-clé « urgent » se maintient lui à un niveau élevé et ne connaît qu’une lente érosion, signe que beaucoup de personnes estiment se trouver dans une situation délicate.  Enfin, l’intérim poursuit sa montée en puissance chez les candidats, amorcée début mai. 

Un retour progressif à la normale

Logiquement, beaucoup de recherches qui enregistrent le plus fort reflux sur la période du 30 mai au 6 juin sont celles qui avaient connu une très forte augmentation dans le sillage de l’annonce du confinement. On retrouve ainsi dans ce classement beaucoup de mots clés reliés à la grande distribution et au transport et à la logistique, preuve que les candidats attendent la réouverture des autres secteurs. Enfin, certains étudiants semblent renoncer à trouver un stage, le mot clé accusant une baisse de 16 % pendant la semaine.

Méthodologie

Pour cette analyse, nous avons examiné les principaux termes de recherche sur Indeed France en tant que part de toutes les recherches effectuées entre le 25 avril et le 8 mai. Nous avons examiné à la fois l’évolution des recherches par rapport aux deux semaines précédentes et l’évolution par rapport à la même période il y a un an, afin de tenir compte d’une éventuelle saisonnalité des modèles de recherche. Nous avons pris en compte les fluctuations du comportement de recherche en calculant la moyenne mobile sur 7 jours de la part de recherche de chaque terme. 

Retour en haut de page

S'inscrire à Indeed Hiring Lab France

Suivre nos actualités